Année : 1976
Auteur(s) : Claude François
Label : Flèche
Référence : 6061 878
Paroles : 

Bonjour, es-tu mariée?
Quelquefois.
Dis-moi, es-tu heureuse?
Oui, quelquefois.
Mais quelquefois, j'ai un besoin irrésistible de fuir de chez moi.
Oh n'as-tu jamais ressenti cela?
Oui, quelquefois.

Oui, quelquefois, quelquefois, on a envie d'oublier sa vie,
De croire que tout n'est pas fini,
D'essayer de rêver comme avant.
Oui, quelquefois, quelquefois, on a envie seulement d'être heureux,
De croire qu'on peut être amoureux,
D'essayer d'être un autre un instant.

Tu es marié, tu ne l'aime pas.
Quelquefois.
Mais tu la trompe.
Oui, quelquefois.
Quelquefois, j'ai un besoin irrésistible de chercher ailleurs.
Oh n'as-tu jamais ressenti cela?
Oui, quelquefois.

Oui, quelquefois, quelquefois, on a envie d'oublier sa vie,
De croire que tout n'est pas fini,
D'essayer de rêver comme avant.
Oui, quelquefois, quelquefois, on a envie seulement d'être heureux,
De croire qu'on peut être amoureux,
D'essayer d'être un autre un instant.

Tout est tellement confus en moi,
Je n'arrive pas à t'expliquer.
Oh n'as-tu jamais ressenti cela?
Oui, quelquefois.

Oui, quelquefois, quelquefois, il arrive qu'on en ait assez,
Qu'on veuille tout abandonner,
… tout laisser derrière soi.
Quelquefois, mais nous deux, non nous deux nous n'avons pas le droit,
Il ne faudra plus se revoir, adieu.
Je penserai à toi, quelquefois. 

Ecouter le morceau

 
Menu rapide
Accueil  | Actualités | Compositions passsées et futures | Discographie | Autobiographie | Presse | Photos | Le Livre Dort | Contact
Copyright © martine-clemenceau.com